top of page

EPILOGUE

A l'arrivée du vol de Fakarava, Denis nous attendait. Il nous a amené chez lui, pour refaire les bagages, se doucher si on souhaitait, mais surtout pour nous gratifier d'un succulent diner.

Pano C7.jpg

Denis nous dépose à l'aéroport à 19h45, le vol est à 23h ... théoriquement.

Vers 21h on nous annonce que l'avion aura du retard. Ils nous laissent tout de même nous installer dans la salle d'embarquement.

... 23h l'aéroport ferme, on nous annone qu'on se sait pas quand on partira ... peut-être vers 2/3h du matin. Ils ouvriront le petit snack où on pourra prendre des snacks et des boissons, en revanche point de rapatriement dans un hôtel.

... Vers 2h du matin ils annoncent que la réparation est faite, mais qu'ils attendent le feu vert d'Airbus pour pouvoir envisager de faire voler l'avion.

...Vers 3h on nous annonce qu'ils vont attendre l'arrivée du vol de Auckland pour prendre l'avion et nous l'attribuer, sauf si entre temps ils ont l'accord d'Airbus.

Finalement nous partirons à 7h30 par l'avion d'Auckland qui est le plus vieil avion d'Air Tahiti Nui, les vidéos sont centralisées et commencent toutes en même temps ... mais au moins on est parti.

​Escale à Los Angeles sans histoire et arrivée à Paris vers 15h30 (au lieu de 7h20).

Ensuite ... parce qu'il y a une suite:

Comme on a raté notre train, il a fallu en trouver un autre, seulement nous sommes jour de retour de vacances, tous les trains sont complets. La seule solution c'est un train qui part gare de l'Est à 18h55. Tranquille me direz vous ... SAUF qu'il y a des travaux et la ligne de RER est fermée, on est transporté par des bus jusqu'à la station du Stade de France ... et SAUF qu'il y a un accident sur l'autoroute et le bus mettra plus d'une heure pour rejoindre la station. On finira par courir dans le métro et sur les quais.

On arrivera chez nous à 21h30 pour recommencer à travailler le lendemain matin à 7h ! ... les voyages ça se mérite ... hi, hi, hi.

Epilogue de l'épilogue: on a contacté Air Tahiti Nui pour un dédommagement, puisqu'ils n'ont même pas pris la peine de nous loger à Papeete, alors qu'ils savaient pertinemment que l'avion ne décollerait pas de la nuit.

Heureusement qu'il y a un règlement européen qui régit ce genre de cas, normalement on a droit chacun à 600€ de compensation ... SAUF que Air Tahiti Nui nous a répondu que, comme ils ne sont pas transporteur communautaire, ils ne sont pas tenu par ce règlement et qu'à titre de geste commercial ils ne peuvent que nous donner 8.000 miles sur leur carte de fidélité, si on en a une !.

Je n'avais jamais fait attention à ce point, je pense vous non plus, donc réfléchissez-y avant de réserver chez eux, en cas de problème il n'y aura rien ...

D60_5908c1.jpg

CONCLUSIONS

La première conclusion c'est qu'il y a encore des personnes généreuses et dévoués sur terre ... un immense merci à Denis et Françoise qui nous ont accueillis comme des amis.

Les Marquises

Elles sont a la hauteur de leur réputation; lieu hors du temps, au bout du monde, avec des habitants souriants et accueillants. Les paysages, les immenses pitons rocheux et la végétation luxuriante participent à cette ambiance unique. Jérôme dit que c'est l'endroit le plus sûr et préservé de la planète et on veut bien le croire.

Ua Pou nous a laissé un sentiment de trop peu, d'autant plus qu'on logeait dans une superbe pension.

Nuku Hiva était aussi très bien, particulièrement Hatiheu.

Si c'était à refaire je me demande si je n'aurais pas "laissé tomber" Hiva Oa pour rajouter un jour à Ua Pou et un à Nuku Hiva.

Hiva Oa justement, vous avez remarqué que nous ne sommes allé voir, ni la tombe de Brel, ni celle de Gauguin. C'est que les cimetières c'est pas notre truc. On aime les chansons de Brel et la peinture de Gauguin, mais on ne voyait pas l'intérêt de voir leurs tombes, ni là où ils ont dormi, mangé, etc, ...

Concernant le principe de louer des voitures, pour nous ça a été le bon choix. On aime notre liberté et devoir tout le temps dépendre d'un chauffeur, taxi, d'une pension, on n'aurait pas apprécié. Au niveau coût c'est même certainement moins cher que l'addition des excursions, transferts, etc,...

Le principe des pensions de familles et des snacks c'est vraiment le duo gagnant pour nous qui n'aimons pas les ambiances trop "guindées" sans pour autant sacrifier la qualité de la nourriture et en privilégiant le contact.

Sinon vous avez vu les photos ... ben il y a pas mal de nuages. En fait ceux-ci sont presque accrochés aux pitons à l'année, en revanche au bord de mer le ciel bleu y est bien plus présent. Pour voir les pitons sous un grand ciel bleu, mai semble être le meilleur mois.

Moorea

Comment dire ... je pense qu'il vaut mieux aller à Moorea avant d'aller dans les Marquises, sinon on est plutôt déçu. Certes l'île est jolie, mais trop touristique, trop de gargottes, paillotes, on pourrait dire un côté "Cote d'Azur" loin de l'ambiance des Marquises.

Fakarava

Les Tuamotu c'est ... ben c'est les Tuamotu ... un lieu anachronique, hors normes, hors du temps. D'ailleurs même en ne faisant rien on ne le voit pas passer. Le fait qu'il n'y ait pas d'hôtels, uniquement quelques pensions de familles et snacks, renforce ce côté bout du monde.

Et la plongée, ben c'est trop beau, j'en ai pris plein les yeux entre requins, raies mantas, Napoléons, Chirurgiens, Balistes, poissons papillons, poissons coffres, ... mais j'avoue être frustré, une envie d'encore. Mais là je contacterai le club de plongée avant de choisir précisément les dates pour pouvoir y être au meilleur moment.

Et la conclusion de la conclusion ... ben j'ai vraiment envie d'y retourner, cette fois pour faire les Australes + à nouveau de la plongée dans les Tuamotu et pourquoi pas y rester plus longtemps ...

bottom of page