Jeudi 16 août

Nous quittons Broadbill Forest Camp en milieu de matinée. Pour une fois nous ne nous levons pas avant le lever du jour.Jeudi 16 Aout

 

Nous refaisons un bout de route que nous connaissons puis bifurquons sur une autre route plus importante vers l'Est. Nous avons changé nos plans de départ, qui était d'aller au Lac Bunyoni, pour finalement avancer plus près d'Entebbe et dormir lors de notre dernière nuit de camping dans le petit parc le 'Lake Mburo Park'.

Nous retrouvons l'animation habituelle sur la route et nous nous arrêtons de temps en temps pour refaire nos provisions en avocats, tomates, ananas, bananes etc..

43724617104_f5eeef7bc9_o.jpg
P1130564c1.jpg

La circulation est plus dense que ces derniers jours et nous devons être extrêmement vigilants.

Parfois un bus devant s'arrête sans crier gare et immédiatement des vendeurs de fruits et de légumes se précipitent pour ravitailler les voyageurs.

Entre les magasins, les vélos, les camions, les piétons, se glissent parfois du bétail.

Et on préfère ne pas les frôler de trop près!

Peut-être de temps en temps y a-t-il des accidents et des vautours attendent au bord de la route leur éventuel festin.

Ça fourmille de vie dans tous les sens.

La route est en bon état, sauf la piste qui permet d'accéder à la Gate Nord Est est défoncée.

lake mburo map.jpg

Camping au bord de l'eau

Nous arrivons assez tôt au parc pour explorer notre lieu de camp et le restaurant tout proche. Nous commandons un poisson d'eau douce, le Tilapia, fraîchement pêché du lac pour le repas du soir.

Puis faisons un petit game drive de reconnaissance dans le coin et sommes agréablement surpris par la végétation; de jolis arbres au feuillage ocre et orangé parsemés à droite et à gauche assez espacés pour permettre à des herbivores nombreux et peu farouches de venir tout près de notre véhicule.

Pour ce game drive nous avons pris un ranger avec nous, finalement c'est une formule qui nous plait bien pour découvrir un parc.

Nous rentrons avant le coucher du soleil pour avoir une vision nocturne du lac. C'est très beau et comme d'habitude nous apprécions avec bonheur la sérénité qui se dégage de l'atmosphère des nuits africaines.

Des hippos pataugent encore dans l'eau mais ils ne vont pas tarder à sortir pour brouter l'herbe autour de nos véhicules. On entend également les grenouilles des roseaux tintinnabuler comme des milliers de clochettes ou des petits marimbas.

Nous allons dîner et tout le monde trouve le poisson succulent. Valérie nous explique comment dégager les filets du poisson, comment dépiauter la tête et comment ne pas en perdre une miette.

La nuit sera sonore. Le grognement des hippos nous bercera jusqu'à l'aube.

P1140027c1.jpg
P1140028c1.jpg

Vendredi 17 août

C'est le jour de retour à la civilisation puisque ce soir nous serons à Entebbe pour notre dernière nuit en terres ougandaises dans un Lodge non loin de l'aéroport.

Mais avant nous voulons encore profiter de la nature et du 'bush' africain qui nous manquera tellement quand nous serons en Europe.

Nous nous dirigeons vers un trou d'eau artificiel qui a été créé pour abreuver les animaux et les maintenir dans le parc. Buffles, zèbres, phacochères, oiseaux, c'est un ballet et un défilé incessant dont nous ne nous lasserons jamais.

D60_5352c1.jpg

Des perruches viennent nous narguer mais elles sont tellement rapides que nos appareils photos restent inertes.

Mais une petite mangouste orange vient nous saluer avant notre départ.

 

30669670608_cde6450e48_o.jpg
42510040490_5511f6a3f4_o.jpg
42633010980_a76bbe581d_o.jpg

Ensuite, en route vers la capitale.

Le trafic devient de plus en plus intense à l'approche de la capitale et nous craignons le pire suite à notre expérience de départ dans la banlieue de Kampala.

 

Trouvera-t-on un moyen rapide d'aller de Kampala à Entebbe sans passer des heures dans les embouteillages?

On a pensé au Bac mais les heures étaient tellement irrégulières que nous préférons opter pour la route. A notre plus grande surprise, nous découvrons une nouvelle autoroute reliant les 2 villes mais nous hésitons grandement à nous y embarquer parce qu'elle est totalement déserte. Peut-être est-elle encore en construction et qu'elle n'est pas finie?

 

Pourtant les panneaux sont installés et rien n'y contre-indique l'accès. Nous prenons le risque et nous voilà sur une route flambant neuve, nous pouvons enfin rouler d'une bonne allure sans être aucunement gênés par la circulation.

Ce soir nous logeons au Lodge ou plutôt l'hôtel, Sienna Beach Hotel à Entebbe. Il est sympa, confortable, peut-être un peu luxueux pour nos goûts un peu plus sobres, mais idéalement situé au bord du lac Victoria avec des petits restos à proximité.

Il fait encore assez chaud et nous nous installons pour prendre un verre.

43600982814_b34a090676_o.jpg
P1140035c1.jpg

Attablés dans le parc devant une boisson rafraichissante, nous admirons les pêcheurs et leur lancée de filet.

Ce soir nous irons manger dans un des restaurant au bord du lac à proximité, le "2 Friends", ambiance sympa, repas bon, juste la musique est un peu forte ... c'est qu'on y est plus habitué !.

Samedi 18 août

C'est le dernier jour et notre avion ne part que ce soir. Nous en profitons pour nettoyer les véhicules, faire du rangement dans nos affaires, distribuer au personnel le reste de nos vivres et quelques accessoires que nous avons acheté pour le voyage, comme un thermos, des ustensiles de cuisine etc..

Nous avions donné au préalable une couverture bien chaude à une femme qui vendait des fruits sur le bord de la route. Elle s'était mise à 'Youyouler' de plaisir.

A midi nous testons un restaurant thaïlandais, le Thaï Garden, délicieux mais nettement plus cher qu'ailleurs. On voit que c'est une zone plus touristique.

Vers 15h, nous décidons de nous dégourdir les jambes dans le jardin botanique voisin.

Ce parc est magnifique avec des arbres immenses, des sous-bois où des fleurs délicates se tendent vers la lumière rare. C'est samedi et des baigneurs viennent s'amuser dans le lac.

IMG_20180818_145907c1.jpg
29381626187_770487d4e8_o.jpg

 

A l'aéroport, nous rendons les véhicules et c'est encore un échange houleux entre les chauffeurs du loueur et nous. Nous avions fait une liste de tous les tracas que nous avons eus avec un des véhicules, et une liste de tout ce qui était cassé. Ils se confondent en excuses mais on doute de leur sincérité. Quelques semaines plus tard, on recevra une compensation financière.

 

 

En conclusion, un très beau voyage, un pays à découvrir absolument de par sa variété, ses paysages, sa population et ses délicieux fruits! Moins d'animaux qu'en Afrique Australe mais une lumière différente et des couleurs plus intenses. Le pays des photographes. 

43724742994_3b36d4b8f2_o.jpg

 

​​Merci de nous avoir suivi, ce fut un plaisir de faire ce blog qui nous a permis de revivre notre voyage ...

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now