Genèse

                                                             

 Du rêve à la réalité

 

Le gouvernement Français vient de lever les limitations de déplacements, on est début mai excellente saison pour l’Afrique Australe. Cette période ne nous permet qu’un voyage court, mais on ne va pas se plaindre, c’est déjà une chance que nous ayons pu réaliser un des multiples voyages virtuels que j'avais imaginé!.

Le sud Namibien qui me paraissait "raisonnable" : vol direct, pays faiblement touché par la Covid, peu de rencontres avec d'autres humains, facilité à trouver des hébergements et pas de off road.

 

Cette préparation de dernière minute n'a pas eu que des avantages puisque un endroit où je voulais absolument dormir était complet (Family Namibrand Hideout) et une activité que je voulais faire était également complet (survol du Namib avec Namibsky).

 

Attention partir en période de Covid nécessite, si on veut que cela ne se passe pas trop mal, pas mal de préparation administrative ... mais pas que.

Réservation en avance des tests PCR, préparation de tout en tas de documents administratif, assurance spécifique ‘Chapka),…

 

Décollage jeudi 6 au soir de Frankfurt avec Eurowing. Nous avons pris des sièges Economique Premium, c’est vrai qu’on a plus de place, c’est top.

Vol masqué mais sans histoire, sauf la nourriture qui n’était vraiment pas bonne.

Vendredi 07 mai

                                                             

 

Arrivée de bonne heure à Windhoek … on aime toujours autant cet aéroport au lever du soleil.

Nous avons loué un 4x4 à travers Tawana Self Drive, impeccable le loueur est là à nous attendre.

En revanche c’est triste de voir le tableau des arrivée aussi vide … il n’y a que 4 vols prévus pour toute la journée et c’est le seul aéroport international du pays …

 

Chekup du 4x4 chez Bushlore, véhicule nickel, tout se présente pour le mieux.

_DZ67789c1.jpg

Tour au Auas Valley Mall pour faire quelques courses.

Ensuite direction notre premier point de chute situé au sud est de Windhoek à 2h de route ... mais pas que ...

_DZ67798c1.jpg
_DZ67799.jpg

Il s’agit de la Kuzikus Wildlife Reserve où nous passerons 2 nuits.

A l’origine je voulais plutôt aller vers les belles petites dunes longilignes du Kalahari, mais comme notre voyage se situe dans des régions où il n’y a pas trop d’animaux sauvages j’ai voulu commencer par une réserve animalière … et en plus à Kuzikus il y a des rhinos noirs !.

Kuzikus se trouve dans le Kalahari, mais dans un secteur plat.

A l’origine c’était une ferme classique d’élevage de vaches et de chèvres. Elle a été rachetée par des Allemands dans les années 1980 et ils l’ont transformé en une réserve faunique. Aujourd’hui elle bénéficie du soutien du gouvernement Namibien qui lui a confié 6 rhinos noirs originaires d’Etosha et est toujours dirigé par la famille, les fils étant biologistes ont repris le flambeau.

Leur but est de recréer l’écosystème de la savane ouverte tel qu’elle était à l’origine. Pour ce faire il faut la chaine complète animalière, des tout-petits aux mastodontes.  Dans la pratique il leur manque les éléphants car ils ont besoin de beaucoup plus de place et les prédateurs car les fermes environnantes voient d’un mauvais œil les guépards ou les lions venir chasser leur bétail.

Au final au niveau animal il n’y en a pas tant que ça de visible. Il faut dire que les années de sécheresse qu’a traversé la Namibie a décimé les troupeaux. Ils ont perdu 80% de leur cheptel dans certaines espèces. Mais depuis 2020 la nuit est revenue et ils sont optimistes.

En parallèle de l’éco-tourisme ils développent aussi des partenariats avec des universités Européennes pour des recherches sur la faune et la flore du Kalahari.

Nous avons logé en chambre (ils en ont 7). Ils ont aussi 3 emplacements de camping dans un camp de brousse à 1.5 kms du lodge, mais ils étaient djà complet

Il faut reconnaitre que le paysage de savane ouverte tel que la nature l’a créé est vraiment beau.

 

Je sais, la description a été longue, mais on a vraiment eu un coup de cœur pour cet endroit où on est accueilli simplement, comme des invités de la famille. On a pu échanger directement avec eux à de nombreuses occasions et le fait qu’ils parlent Anglais, Allemand et Français à encore facilité les choses.

_DZ67870c1
_DZ67870c1
press to zoom
_DZ67802c1
_DZ67802c1
press to zoom
IMG_20210508_155909c1
IMG_20210508_155909c1
press to zoom

Nous sommes arrivés vers 13h, on a pu déjeuner.

L’après-midi décompression (ils ont une petite piscine) et balade à pieds dans la savane.

Le soir un petit tour dans la réserve et un sundowner avec leur guide San … ça y est on est bien …

_DZ67815c1
_DZ67815c1
press to zoom
_DZ67827
_DZ67827
press to zoom
_DZ67838c1
_DZ67838c1
press to zoom
_DZ67854c1
_DZ67854c1
press to zoom
IMG_20210507_181015c1
IMG_20210507_181015c1
press to zoom
_DZ67840c1
_DZ67840c1
press to zoom

Samedi 08 mai

                                                             

Aujourd’hui Rhino Track !.

D’abord on cherche les traces en 4x4, sans grand succès, du coup on tente une approche à pieds dans le secteur où ils pense qu’il est. Après 2/3 heures le guide nous propose de retourner petit déjeuner au lodge pendant qu’il va continuer à chercher.

Peu avant le déjeuner il revient, content, le rhino est localisé et il devrait dormir le reste de la journée au même endroit.

Pour nous ce sera détente et balade jusqu’à 15h30 où nous repartirons à sa recherche.

Le coquin a eu la bonne idée de changer de literie, mais en suivant ses traces on le retrouvera au bout d’une heure de marche dans la savane.

On va rester un moment à l’observer … magique … c’est vraiment un animal d’un autre âge !.

Ensuite à nouveau petit game drive et sundowner … quand on vous dit que l’Afrique c’est beauuu …

On contemplera un magnifique ciel étoilé avec vue directe sur la voie lactée avant de faire un bon dodo.

Au fait on mange bien à Kuzikus et que du « game » chassé sur place.

_DZ67860c1
_DZ67860c1
press to zoom
_DZ67862c1
_DZ67862c1
press to zoom
_DZ67864c1
_DZ67864c1
press to zoom
_DZ67877c1
_DZ67877c1
press to zoom
_DZ67896c1
_DZ67896c1
press to zoom
_DZ67881c1
_DZ67881c1
press to zoom
_DZ67886c1
_DZ67886c1
press to zoom
_DZ67875c1
_DZ67875c1
press to zoom
_DZ67906c1
_DZ67906c1
press to zoom
_DZ67908c1
_DZ67908c1
press to zoom
_DZ67914c1
_DZ67914c1
press to zoom
DZ6_7916c1
DZ6_7916c1
press to zoom
_DZ67923c1.jpg
_DZ67921c1.jpg

Dimanche 09 mai

                                                             

C’est le temps de repartir et de régler, dernière discussion pour payer et en voiture …

Aujourd’hui c’est une de nos plus longues étapes : 440 kms et 5h de route.

Au niveau coût il ne sont guère mercantiles, la viande et le bois est offert et on ne nous demandera rien pour les games drives et sundowner, au final on ne payera que le rhino track … sympa

 

J’avais relevé de nombreuses options de campement en chemin, mais finalement on décide d’aller jusqu’au volcan Bukkaros pour y camper seul au milieu de la nature.

Pour y aller on traverse la fameuse région du Kalahari avec les dunes longilignes que j’aime tant. En fait on emprunte la piste qui passe entre Intu Afrika et Bagatelle Ranch (où nous sommes déjà allé).

Beaucoup d’arrêts photos et ouverture / fermeture de barrières car nous sommes passés par les petites pistes.

_DZ68099c1.jpg
_DZ67930c1
_DZ67930c1
press to zoom
_DZ67932c1
_DZ67932c1
press to zoom
_DZ67935
_DZ67935
press to zoom

L’arrivée à Brukkaros c’est quelque chose, une immense plaine avec le volcan qui trône au milieu.

_DZ67968c1.jpg

On passe la gate … abandonnée, on longe le camping du bas, abandonné également et on remonte la piste vers celui du haut. A une époque elle devait être bétonné, mais là elle est complètement cassée et ravinée.

Prudemment on arrêtera à mi-chemin et on campera sur une aire plaine à côté.

Quand on voit les installations on se dit qu’à une époque ça devait être destiné à être un haut lieu touristique, puis tout a été laissé à l’abandon.

Après l’installation, comme il est encore tôt (15h30) on monte la piste jusqu’en haut pour repérer le départ de la randonnée de demain.

_DZ67977c1
_DZ67977c1
press to zoom
_DZ67989c1
_DZ67989c1
press to zoom
IMG_20210509_152005c1
IMG_20210509_152005c1
press to zoom
_DZ68018c1
_DZ68018c1
press to zoom
_DZ67990 - _DZ67995 1
_DZ67990 - _DZ67995 1
press to zoom
_DZ68017
_DZ68017
press to zoom

Ce soir diner seul … oups finalement pas, un couple de Français avec un 4x4 cellule viendra camper proche de nous … mais l’impression de solitude reste, heureusement !

La girafe sera un délice, unanimement nous avons trouvé que c’est une des meilleures viandes que nous n’ayons jamais mangé. En suite il y a cinémascope … un ciel étoilé à 180° sans aucune pollution lumineuse … absolument magique.

La nuit sera fraiche (5° aux aurores) mais délicieuse.

_DZ68022c1.jpg

Lundi 10 mai

                                                     

Lever de bonne heure, genre 5h30, départ 6h pour une rando de 4h / 5h. On voulait partir tôt pour profiter du lever de soleil.

D’abord monter la pente puis suivre le sentier jusqu’à la caldera. Ensuite nous prendrons à gauche dans une combe pour rejoindre la crête. Les sentiers ne sont pas très marqués mais on y arrive.

Presque en haut il y a des ruines assez importantes, bergerie ou petite mine ?

On verra quelques arbres à carquois.

Sur la crête nous faisons une pause casse-croûte en profitant d’une magnifique vue sur une plaine sans fin.

_DZ68035c1
_DZ68035c1
press to zoom
_DZ68033
_DZ68033

l'intérieur du cratère

press to zoom
_DZ68053c1
_DZ68053c1
press to zoom
_DZ68055c1
_DZ68055c1
press to zoom
_DZ68065c1
_DZ68065c1
press to zoom
_DZ68068c1
_DZ68068c1
press to zoom
Pano 5ac1 1
Pano 5ac1 1
press to zoom
_DZ68049c1
_DZ68049c1
press to zoom
_DZ68048c1
_DZ68048c1
press to zoom
_DZ68038c1.jpg
_DZ68034c1.jpg

Retour à la voiture et direction Mount Urban, notre prochain camping. 2h30 et 150 kms.

Il n’y a que 2 heures de routes, oups pardon, pistes. D’abord sur un désert tout plat puis en fond de vallon avec quelques fermes, on aime bien. Le camping proche de la ville de Helmeringhausen.

Les paysages sont trop beaux, on se croirait dans l’ouest Américain avec de belles mesa.

Le camping est récent et d’un concept intéressant. En effet il y a sur chaque emplacement une construction avec SDB / WC, barbecue et auvent. C’est top confort. En revanche c’est au milieu de la plaine. Il y a une petite piscine mais l’eau est trop froide, même pour Valérie. On sera les seuls … sniff pour eux.

Le camping dépend de la ferme qui est de l’autre côté de la route.

Lors de la réservation il y avait une option « pain frais » que je m’étais empressé de prendre.

_DZ68078c1.jpg
IMG_20210511_073144c1 - IMG_20210511_073207c1.jpg
_DZ68082c1
_DZ68082c1
press to zoom
_DZ68083c1
_DZ68083c1
press to zoom
_DZ68086c1
_DZ68086c1
press to zoom

Cet après-midi ce sera exploration des mesas en montant sur la grande corniche en face, la vue est magnifique.

Pano dc1 1_DxO.jpg
_DZ68079c1.jpg
_DZ68107c1.jpg
_DZ68130c1.jpg

Fin de journée on nous a amené le pain frais, c’est une jeune femme qui est venu accompagnée de deux bébés Jack Russel. On a bien discuté. Si on était mauvaise langue on dirait que le camping a été créé pour occuper la belle fille qui semble plus « citadine » … Le pain est trop bon et il nous restait de la girafe.

Au fait, je ne l’ai pas encore dit : Christian aime cuisiner et nous gâte tous les soirs. Il a beaucoup d’imagination et nous on est de très bons clients ! … vraiment top ces vacances.

Nuit légèrement venteuse et fraiche … toujours avec un incroyable ciel étoilé.

La variété de paysages en Namibie est étonnante, il y en pour tous les goûts.

Pano 6ac1.jpg

Mardi 11 mai

                                                     

Ah, ah, aujourd’hui on va se rapprocher d’un de mes endroits favoris, parmi tous ceux que j'ai vu lors de nos voyages .. le NAMIB.

Un petit tour à l’épicerie de Helmerinhausen … on se croirait dans un village perdu de l’utah.

IMG_20210511_090643c1.jpg

Nous reprenons la piste, mais avec de nombreux arrêts, la descente vers Tirasberg Consercancy vaut sont pesant de photos.

En plus comme on n’a que 130 kms à faire on peut en profiter un maximum.

DSC_8159
DSC_8159
press to zoom
DSC_8167c1
DSC_8167c1
press to zoom
DSC_8184c1
DSC_8184c1
press to zoom
DSC_8175c1
DSC_8175c1
press to zoom

La piste est magnifique, on s'arrête très souvent pour prendre des photos. Après la Tirasberg Conservancy on va  et là ce sera THE NAMIB !!!!  ... en plus on va commencer à croiser des oryx ...

DSC_8193c1
DSC_8193c1
press to zoom
DSC_8198c1
DSC_8198c1
press to zoom
Pano 6gc1
Pano 6gc1
press to zoom
_DZ68146c1
_DZ68146c1
press to zoom
DSC_8185 - DSC_8190 1.jpg

J’ai longtemps cherché où loger dans le Namib. Mon préféré était Kanaan N/a’an ku sê Desert Retreat, mais il était fermé. Du coup c’était Ranch Koiimasis ou Namtib. On a choisi ce dernier car les emplacements de camping semblent plus espacés avec une belle vue. Namtib, comme pas mal de fermes dans le sud Namibien appartient à des Allemands. Les Européens n'ayant, à priori, pas de problème blanc/noirs la cohabitation semble sereine et tout le monde sourit. Namtib est aussi une ferme d'élevage d'oryx. Par rapport à notre dernier passage (2013) c'est un élevage qui s'est beaucoup développé.

_DZ68286c1.jpg
DSC_8204c1
DSC_8204c1
press to zoom
_DZ68223c1
_DZ68223c1
press to zoom
_DZ68221c1
_DZ68221c1
press to zoom
_DZ68239c1
_DZ68239c1
press to zoom
_DZ68210c1
_DZ68210c1
press to zoom
_DZ68248c1
_DZ68248c1
press to zoom
_DZ68282c1
_DZ68282c1
press to zoom
_DZ68271c1
_DZ68271c1
press to zoom

Comme nous sommes très tôt on peut choisir. On se délectera de la vue une partie de l’après-midi avant d’aller faire une petite randonné dans la vallée.

Au loin on voit les dunes rouges du Namib … trop beau.

En revanche il faut avoir à l’esprit que très peu d’endroits permettent d’être dans ou proche des dunes. Namtib, comme les autres hébergements sont plutôt sur les contreforts du Nauklufts, beaucoup plus rocailleux.

Dans les dunes la seule solution économique est la Family Hideout, mais c’était déjà complet. Sinon la meilleure place est détenue par Wolwedans. Il y a le Sonop Lodge qui est pas mal placé.

En fait dans le Namibrand il faut avoir au moins 10.000 hectares par lit avec un maximum de 25 lits autant dire qu’il y a peu d’élus.

_DZ68233c1
_DZ68233c1
press to zoom
IMG_20210511_120230c1
IMG_20210511_120230c1
press to zoom
_DZ68323
_DZ68323
press to zoom
_DZ68321
_DZ68321
press to zoom
_DZ68345 - _DZ68351 1.jpg
_DZ68329.jpg
_DZ68327.jpg

Mercredi 12 mai

 

Après s'être étiré devant ce paysage magnifique et acheté un morceau d'oryx nous reprenons tranquillement la route vers Sesriem, porte d'entrée du parc de Sossuvlei. 

_DZ68341.jpg
DSC_8468.jpg
_DZ68392
_DZ68392
press to zoom
DSC_8428
DSC_8428
press to zoom
DSC_8407
DSC_8407
press to zoom
DSC_8426
DSC_8426
press to zoom
_DZ68396 - _DZ68400 1 1.jpg
_DZ68402.jpg
_DZ68378.jpg

Nous camperons au Sesriem Campsite, géré par le NWR, comme il y a 9 ans. J'arrive à la réception, les restrictions de voyages font qu'il y a encore pas mal de place. Je demande une place au fond du camping pensant pouvoir être en bordure du camp et un peu à l'écart.

 

Malheureusement une fois sur place je me rend compte qu'ils ont construit un nouveau camping (Oshana Camp) tout contre l'ancien !. Je n'arrive àas à comprendre ils l'ont bati aussi proche alors que le désert est si grand ... Sur le côté nord du camping il y a aussi un nouveau lodge, Dead Valley Lodge.

Tant pis, c'est comme ça ... on reprend la voiture pour aller explorer le parc. Pour cette après-midi nous iront tout au fond à Sossuvlei.

Pano 7dc1.jpg

Si, si c'est bien Sossuvlei ! ... sous les eaux, trop beau...

Pano 7bc1.jpg
DSC_8494c1
DSC_8494c1
press to zoom
DSC_8535c1
DSC_8535c1
press to zoom
DSC_8508c1
DSC_8508c1
press to zoom
DSC_8518 - DSC_8521 1
DSC_8518 - DSC_8521 1
press to zoom
DSC_8514
DSC_8514
press to zoom
DSC_8524
DSC_8524
press to zoom
DSC_8510 1
DSC_8510 1
press to zoom
DSC_8538
DSC_8538
press to zoom

Ensuite retour au camping avec de multiples stop photos, certes classiques mais c'est tellement beau ...

DSC_8551.jpg
DSC_8553.jpg

Jeudi 13 mai

 

Départ aux aurores pour un lever de soleil sur les dunes.

_DZ68589.jpg

Ensuite direction le paradis du photographe ... Dead Vlei 

DSC_8565.jpg
_DZ68586.jpg
DSC_8594 - DSC_8598_blended_fused 1.jpg
_DZ68620
_DZ68620
press to zoom
DSC_8691 - DSC_8699_blended_fused 1 1
DSC_8691 - DSC_8699_blended_fused 1 1
press to zoom
DSC_8702
DSC_8702
press to zoom
DSC_8640
DSC_8640
press to zoom

Ok, ça ne fait pas trop naturel, un raté de Capture One, mais j'ai trouvé le résultat sympa du coup je l'ai gardé

DSC_8642 - DSC_8645 1.jpg

Mes photos chouchous de Dead Vlei

DSC_8683.jpg
DSC_8673.jpg

On ne s'en lasse pas .... quelques photos avant de reprendre la route vers Walvis Bay

DSC_8726
DSC_8726
press to zoom
_DZ68721
_DZ68721
press to zoom
DSC_8724
DSC_8724
press to zoom
_DZ68717 - _DZ68720_blended_fused 1
_DZ68717 - _DZ68720_blended_fused 1
press to zoom

Un stop à solitaire, où nous avons les choses ont bien changé, ça n'est plus aussi délicieux qu'autrefois, mais ça ne nous empêche pas de faire un stop déjeuner tout à fait agréable

DSC_8741.jpg
IMG_20210513_131728c1.jpg

La piste vers Walvis est longue et monotone. On traverse un désert chaotique et inhospitalier

Bienvenue en Bretagne ... oups pardon ... à Walvis Bay.

Après le désert c'est vraiment étonnant de se retrouver au bord de la mer avec un air frais dans une ville bien proprette.

Comme il y a 9 ans nous sommes descendu au Oyster Box, la guesthouse étant très bien placée. Et le hasard ayant envie de nous faire un clin d'oeil nous nous retrouvons dans la même chambre.

IMG_20210513_180251c1
IMG_20210513_180251c1
press to zoom
IMG_20210513_180223c1
IMG_20210513_180223c1
press to zoom
IMG_20210513_183347c1
IMG_20210513_183347c1
press to zoom
DSC_8742
DSC_8742
press to zoom

Après un bon repas au Anchor@the Jetty nous passerons une bonne nuit dans un lit bien douillet ...

IMG_20210514_074609c1.jpg

Vendredi 14 mai

                 

                                                                                                      

Nous avions décidé de faire faire nos tests ici à Walvis Bay pour ne pas avoir à passer trop de temps à Windhoek (le délai d'obtention du résultat étant de 24 à 48 heures). Nous avions pris un RDV sur internet et tout prépaé, ça c'st donc très bien déroulé.

 

Mais avant nous sommes tout de même allés voir les flamands roses et les pélicans ...

DSC_8782
DSC_8782
press to zoom
DSC_8749
DSC_8749
press to zoom
DSC_8767.jpg

Juste un petit mot sur l'ambiance: et bien il n'y en a pas, c'est même très triste, tout est désert, énormement de magasins, d'hôtels et de restaurants sont fermés, le Covid a fait des ravages à l'économie ici. A l'hôtel nous étions leurs seuls clients depuis 3 jours ... on croise très fort les doigts que ça reparte 

Avant de rejoindre le Spitzkoppe nous ferons un crochet par Cap Cross. C'est vraiment un endroit étonnant et olfativement prenant !

Des milliers d'otaris ont décidé que c'est là qu'il fallait être ...

DSC_8794.jpg

Je n'ai pas pu m'empêcher de faire un stop à l'une ou l'autre épave

_DZ68897
_DZ68897
press to zoom
_DZ68893
_DZ68893
press to zoom
_DZ68858
_DZ68858
press to zoom
IMG_20210514_130128c1
IMG_20210514_130128c1
press to zoom
_DZ68889
_DZ68889
press to zoom
_DZ68879
_DZ68879
press to zoom
DSC_8801
DSC_8801
press to zoom
_DZ68895
_DZ68895
press to zoom
_DZ68923.jpg

Pour la dernière nuit en camping, nous irons au Spitzkopppe Campsite. J'en ai toujours entendu du bien ... et bien ... c'est justifié.  L'endroit est top, les emplacements sont bien espacés et il y a de quoi gambager sur les rochers. Pour bien faire il aurait fallu y rester une journée entière pour en profiter.

_DZ68982
_DZ68982
press to zoom
_DZ68944
_DZ68944
press to zoom
_DZ68961
_DZ68961
press to zoom
_DZ68977
_DZ68977
press to zoom
_DZ68965
_DZ68965
press to zoom
_DZ68964
_DZ68964
press to zoom
_DZ68945
_DZ68945
press to zoom
DSC_9007
DSC_9007
press to zoom
_DZ68997.jpg

Samedi 15 mai

                 

                                                                                                      

Après un au revoir aux belles roches du Spitzkoppe nosu reprenons la piste pour rentrer à Windhoek.

_DZ69015
_DZ69015
press to zoom
_DZ69023
_DZ69023
press to zoom

A Windhoek nous logerons à la Villa Violet où nous ferons la connaissance de Heidi ... Namibienne comme son prénom ne le dit pas. C'est une belle Guesthouse confortable où nous serons chouchouté.

L'après-midi nous ferons notre traditionnel tour en ville incluant comme à chaque fois le Craft Center où nous déjeunerons.

Le soir Heidi nous a recommandé un restaurant, chez Léo, excellente adresse !.

DSC_9035
DSC_9035
press to zoom
DSC_9029
DSC_9029
press to zoom

Voilà un très beau voyage qui se termine, la Namibie nous éblouie toujours autant par sa diversité de paysages et de ses animaux. On espère que les voyageurs retrouveront vite son chemin, le pays et ses habitants le méritent bien ...