haut Pamir - Karakul

15 août 2019

IMG_20200110_211035c1.jpg
Bivouac
Bivouac

Infos route: 182 kms - les 150 premiers kilomètres sur la M41 macadam + nids d'autruches, ensuite piste moyenne sur gués asséchés sur 25 kms puis piste très très cassante (marécage séché) gués difficiles.

Au niveau horaire, nous sommes partis vers 7h15 pour au gué fatidique vers 16h ...

Lever comme d'hab, dans ce paysage immense et magnifique

d60_8684c1.jpg

Nous reprenons tranquillement la route vers le Karakul. Nous avons prévu un arrêt à Murghab pour le ravitaillement et essayer de faire réparer le pneu à plat.

_DZ63167c1.jpg

Arrivée sur la rivière Murghab

_DZ63168c1.jpg
_DZ63169c1 1.jpg

Arrivés à Murghab notre première mission sera de trouver une boulangerie, recherche à partir de Ioverlander, demande à droite, à gauche, bon on tournicote en rond, nada, rien.

 

On nous recommande d'aller au marché, oui mais ça fait deux fois qu'on traverse la ville à la recherche de ce fameux marché !. Il y a bien ce regroupement de conteneur, mais il n'y a rien ... pour le moment, en fait le marché c'est bien ces conteneurs qui s'ouvriront un peu plus tard, pour faire apparaitre de petites boutiques ...

D60_8710c1.jpg

Bon petit tour à la station service ... ça ne rigole pas au Tadjikistan avec l'essence, la première statin il y a manifestement un groupe d'hommes en train de prélever de l'essence et de faire des tests, manifestement ce sont des contrôleurs, verdict station fermée !

On va à la seconde en se dépêchant d'y arriver avant le contrôleur avant qu'il ne ferme la seconde station !.

Après faut bien admettre que "station service" n'a pas tout à fait le même sens au Tadjikistan qu'à Leclerc ... c'est plus "humain".

IMG_8266_DxO.jpg
IMG_8269_DxO.jpg

Jusque là tout va bien, reste plus qu'à trouver un réparateur de pneus. Au bout du 3ème endroit un boutiquier hèle un jeune à vélo qui nous amènera au réparateur, qui vu la file de voiture qui sont dans la cour a bien du travail. Il en un peu au sud du Pamir Hôtel en remontant la colline entre quelques maisons.

On attendra un certain temps mais confiant dans la capacité du "chef" à réparer notre pneu.

Gagné, un dernier démontage remontage et on peut repartir.

Ensuite on traverse la "banlieue de Murghab pour aller voir un cimetière avec des ruines de tombes chinoises (un peu au nord du centre-ville).

_dz63170c1.jpg
d60_8716c1.jpg
d60_8720c1.jpg

On reprend la route vers le Karakul. Petit passage au col d'Akbaital et toujours ces paysages extraordinaires ...

D60_8744c1.jpg
pano 14cc1.jpg
D60_8752c1.jpg

Comme on a le temps, JF propose de prendre une piste qui passe par un point de vue. On ne voit pas le point de vue mais on continue bien que cette piste ait beaucoup d’ornières, c'est du marécage séché.

A un moment, il faut passer un gué qui apparemment ne présente pas de difficulté car l’eau ne semble pas profonde et OH MALHEUR, la voiture reste coincée peu avant la fin. Il y avait un trou profond sur la droite dans lequel on a glissé. Valérie prend le volant et JF, Christophe et Catherine descendent dans la rivière pour essayer de faire bouger la voiture et la sortir de l’eau. C’est rageant de voir qu’on est tout près de la berge, mais que la voiture ne bouge pas. Après des efforts épuisants, on est obligé d’abandonner.

Il faut sortir tous les bagages car l’eau est entrée dans la voiture jusqu’au niveau des sièges. Nous installons rapidement les tentes sur un endroit heureusement plat et sableux. Les hommes sont épuisés et tremblent de froid, il faut dire qu’ils sont entrés entièrement dans l’eau pour essayer de mettre des tapis sous les roues. Le moral n'y étant pas on va chacun dans notre tente pour essayer d'arriver à avaler quelque chose avant de tenter de dormir... 

_DZ63197c1.jpg

La nuit s'annonce difficile, il fait très froid et sans matelas (qui sont restés dans l'eau) le froid remonte du sol (pour s'en protéger on mettra sur le sol une couverture de survie). De plus comme nous avons nous même froid, on mettra longtemps à se réchauffer.

_DZ63198c1.jpg

Le paysage reste tout de même magnifique ...

Le "programme de sauvetage" a été élaboré: demain matin de bonne heure les garçons partiront chercher du secours à Karakul, en espérant qu'ils aient un véhicule et les filles resteront avec le matériel. Nous avons au moins deux jours de ravitaillement donc ça devrait le faire. 

Tout au long de ce tragique "incident" tout le monde a gardé la tête froide et il n'y a pas eu de "faille" au sein de l'équipe, ce qui est très positif ... mais il faut bien admettre qu'on est dans la m... 

Bivouac

38°50'39.3 N

73°18'53.8 E

Altitude 3.900 m

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now