Och

17 août 2019

j17.jpg

Infos route: aujourd'hui marche à pieds + taxi !

Bon petit déjeuner.

Nous avons rendez-vous à 10 heures pour faire le point sur la voiture. Nous pensons que ce sera dans un garage, même si nous sommes un dimanche.

On montre l'adresse au taxi, il semble dubitatif et nous dépose au milieu d'une zone industrielle / commerciale.

J'ai beau regarder sur mon Gps c'est bien là, mais il n'y a personne.

On joint le loueur ... oui oui ils arrivent ...

Un peu moins d'une heure plus tard se pointent 4 Tadjiks avec un 4x4 auquel est attelée notre voiture.

C'est bon on a compris, ce sont eux qui ont tiré la voiture jusqu'à Och.

Ils sont furieux car il manquait un papier à la frontière et qu'ils ont dû verser 400 $ de bakchich pour passer.

Nous essayons de leur explique de voir avec le loueur nous on avait tout laissé sur le tableau de bord, je leur ai montré les photos où on voyait les papiers. On a calmement expliqué qu'on ne paierait pas et qu'il faudra regarder avec le loueur. Comme le loueur n'est pas encore là, certains Tadjiks repartent avec les clés de la voiture.

Arrive enfin le représentant du loueur et un autre type venu de nulle part avec une tablette qu'il branche sur la voiture. La tablette relève les données électroniques de la voiture (comme quoi c'est tout de même moderne au Kirghizistan), mais ça ne fonctionne pas, électronique cassé. Il me montre la prise d'air sous l'aile avant et me dit que l'eau est rentrée en premier par-là, que tout le réseau électrique est noyé, qu'il faut démonter le moteur pour affiner le diagnostic et tout bien nettoyer, qu'il faut aussi changer les sièges. Apparemment c'est plus le fait qu'elle a passé 20 heures dans l'eau qui est un souci.

Ensuite on discute avec le représentant du loueur, on lui explique pour les 400 $, il négocie et se débrouille avec les Tadjiks mécontents.

Pour nous l'objectif c'est qu'on nous laisse partir, sans nous forcer à aller dans une banque pour retirer de l'argent et sans faire intervenir les forces de l'ordre, je ne voudrais qu'on nous confisque nos passeports.

Parce que c'est clair qu'une fois le sol Kirghize quitté ça va être plus compliqué de nous forcer à payer, du coup on doit se montrer coopératif.

On leur explique que je suis assuré contre ce genre d'accident (ce qui est vrai) mais pour que je puisse ouvrir un dossier assurance il me faut un état des lieux de sortie pour la voiture (ça aussi c'est vrai, ce papier est essentiel). Du coup on fait le tour, on note les impacts et on écrit que la voiture est en panne parce qu'elle a roulé dans l'eau, sans autre précision.

Ensuite on lui explique qu'il faut le diagnostic d'un "vrai" garage et pas juste d'un type comme ça. On convient de faire transporter la voiture jusqu'à Biskek pour que ce soit Toyota Biskek directement qui fasse l'expertise et le devis de réparation. Suivra une discussion sur qui paye ce transfert, on estime que ça rentrait dans 1.500 $ qu'on a déjà payé. Il accepte mais garde la caution de 495 $ parce qu'on a contrevenu à l'interdiction de traverser une rivière profonde, c'est vrai que c'est noté dans le contrat donc on accepte.

On se quitte presque cordialement ... sans trop de tensions ... ouf

Retour à l’hôtel Sun Rise en taxi. Pour se détendre on fera un petit tour en ville, au bazar Jamal.

On retourne à l'hôtel pour manger des mantis et samsas accompagnés d'une bonne bière. Ensuite bagages et direction le Classic Hôtel.

IMG_8385c1 1.jpg

A l'hôtel : piscine, sauna, repos.

Nous nous sommes baladés dans le parc des mariages et on a acheté des spécialités locales dans une boulangerie/pâtisserie appétissante. Cela a fait notre diner au bar de l’hôtel avec une bière.

Ensuite, retour dans nos chambres pour bosser sur les documents et dossiers pour nos assurances de cartes bancaires respectives.

Classic - Och

Altitude 900 m

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now