Du Zorkul au haut Pamir

14 août 2019

img_20200105_090422_dxo.jpg
Bivouac
Jarty Gumbez
Bivouac

Infos route: 151 kms - les 110 premiers kilomètres sont très fatigants à travers les cônes de déjection des torrents, ensuite bonne piste pour les 41 derniers kilomètres. 

La zone du Zorkul est déconseillée par les agences car elle est marécageuse, il faut donc la proscrire le printemps et après de fortes pluies. Le mieux c'estd e se renseigner soit au PECTA à Khorog, soit directement à a garnison qui est à l'entrée de la vallée.

Au niveau horaire, nous sommes partis vers 7h15 bains pour arriver à Jarty Gumbez à 14h15 et au bivouac à 16h45.

Lever 6h. il fait un peu frais, le vent a soufflé toute la nuit et c’était quasiment la pleine lune, on n’a pas très bien dormi.

Petit dej : café bien chaud, blinis fourrés (pas terribles), gâteaux secs.

Nous redescendons le col vers le poste de contrôle( garnison) et le parc du Zorkul.

Le planton nous appelle son chef qui remplira un registre (ou plusieurs) et nous tamponnera nos permis.

IMG_20190814_065255c1.jpg
IMG_20190814_071242c1
IMG_20190814_071242c1
press to zoom
IMG_20190814_071253c1
IMG_20190814_071253c1
press to zoom

On contourne la garnison et en avant ....

C'est une partie particulièrement désertique et inhospitalière mais au combien belle avec les montagnes enneigées de l'Afghanistan en toile de fond. 

D60_8529c1.jpg
D60_8531c1.jpg

Pour pleinement profiter du paysage nous façon une petite randonnée sur une colline à gauche de la piste ... qui jusque là était correcte...

D60_8530c1
D60_8530c1
press to zoom
img_8150_dxo
img_8150_dxo
press to zoom
D60_8550c1.jpg

A partir de là la piste est devenue très technique avec de nombreux passages de gués. On a encore crevé un pneu qu’il a fallu remplacer avec le pneu boursoufflé.

A midi, pique-nique dans une grande plaine entourée de montagnes. La pluie menaçait et on a fini de manger dans la voiture. Reprise de la route sur une piste délicate (3h pour faire 30 kms !), de nombreuses traversées de zone "chahutées" (cône de déjection de torrents), des parties plus ou moins marécageuses, caillouteuses, etc,... Les paysages sont très beaux, nous ferons aussi quelques arrêts animaliers, mais honnêtement on a été content lorsque nous avons quitté la vallée pour passer un petit col pour rejoindre Jarty Gumbez.

Vidéo reprenant quelques obstacles que nous avons traversé. La vitesse est réglée à 150% pour ne pas trop vous lasser, chers lecteurs et lectrices. 

d60_8562c1 1
d60_8562c1 1
press to zoom
d60_8561c1
d60_8561c1
press to zoom
D60_8567c1
D60_8567c1
press to zoom
D60_8616c1 1
D60_8616c1 1
press to zoom
d60_8568c1.jpg
d60_8569c1.jpg
d60_8570c1.jpg
D60_8586c1 1
D60_8586c1 1
press to zoom
d60_8589c1
d60_8589c1
press to zoom
_DZ63113c1.jpg
D60_8595c1
D60_8595c1
press to zoom
D60_8601c1 1
D60_8601c1 1
press to zoom
D60_8606c1
D60_8606c1
press to zoom
_DZ63115c1
_DZ63115c1
press to zoom
_DZ63116c1.jpg
Pano 13dc1 1.jpg

Arrivée aux "hot Springs de Jarty Gumbez, l’eau était vraiment très très chaude et c’était quasi impossible de se baigner entièrement dans le bassin.  La population n’est plus la même, on a l’impression d’être au tibet.

img_20190814_144756c1
img_20190814_144756c1
press to zoom
img_20190814_143734c1
img_20190814_143734c1
press to zoom
img_20190814_144856c1
img_20190814_144856c1
press to zoom
img_20190814_143731c1
img_20190814_143731c1
press to zoom

Reprise de la route dans un décor de rêve, très différent mais toujours vers 4.300m d’altitude.

d60_8628c1
d60_8628c1
press to zoom
d60_8629c1
d60_8629c1
press to zoom
_dz63130c1.jpg
pano 13hc1.jpg
pano 13gc1.jpg
d60_8676c1
d60_8676c1
press to zoom
d60_8677c1
d60_8677c1
press to zoom
_dz63142c1 1
_dz63142c1 1
press to zoom
d60_8670c1 1
d60_8670c1 1
press to zoom

On a quand même réussi à descendre à 4.130m pour la nuit. Grand soleil pour finir la journée.

img_20190814_171034c1.jpg
_dz63158c1.jpg
d60_8679c1.jpg

Bivouac

37°51'33.4 N

74°08'31.4 E

Altitude 4.100 m

IMG_8176c1.jpg