top of page

UA POU

Jeudi 18 octobre

La première étape nous mènera jusqu'à Paris, gare de l'Est, où nous dormirons pour pouvoir être de bonne heure à Roissy.

Vendredi 19 octobre

RER puis traversée de Roissy jusqu'à la "soucoupe volante" du terminal 2A.

Nous volerons sur Air Tahiti Nui. Ce n'est pas la compagnie la moins chère, ni la plus chère, mais tant qu'on y est autant voler local.

J'ai aussi choisi cette compagnie car l'heure d'arrivée et celle de départ, sont intéressantes par rapport à notre périple. En effet on arrive à 21h45 et le vol pour les Marquises le lendemain matin à 7h45.

En revanche elle a 2 GROS défauts qu'on découvrira trop tard : on ne peut pas choisir son siège et elle n'est pas une compagnie communautaire, donc nada pour les indemnités en cas de retard !!!.

On s'était préparé, psychologiquement, à avoir un vol interminable, ...au final le temps s'est écoulé d'une façon tout à fait acceptable.

Le survol de l'Islande, du Groenland (fantastique) du Canada, des Rocheuses et de la Californie nous aura bien occupé tellement les paysages étaient beaux.

Après un vol de 11 ou 12 h, l'escale à Los Angeles a été l'occasion de se défouler les jambes en courant d'un guichet à l'autre.

C'est le même avion pour les deux parties du vol, donc pas de reconnaissance de bagages, en revanche il faut prendre toutes nos affaires "cabine". Ensuite couloir ... borne d'enregistrement pour immigration (simple, on peut choisir la langue) ... douane ... à la sortie un petit panneau Air Tahiti nous guide dans les couloirs pour gagner du temps ... fouille sécurité avant de pouvoir retourner à une porte d'embarquement. On n'aura limite eu le temps d'aller aux toilettes.

 

Point très important: il faut un ESTA américain, même si on ne fait que transiter.

D60_5460_DxOrw2.jpg

Puis second vol  d'environ 8 / 8h30 pour arriver le vendredi soir à 21h45 à Papeete.

A la descente de l'avion la première chose qui nous a frappé, c'est la chaleur et l'humidité ... c'est sûr, là on n'est plus en Alsace !

A l'aéroport nous attendait Denis, notre "coach" local. En effet, on a fait connaissance sur Voyage Forum et après m'avoir aidé à préparer notre voyage, il s'est proposé de faire "l'intendance" sur place, un grand merci à lui.

Il nous a pris en charge à l'aéroport pour nous amener à l'hôtel où nous passerons notre première nuit Tahitienne.

Nous en profiterons pour lui laisser une partie de nos bagages afin d'alléger nos sacs, en effet il y a des restrictions de poids pour le vol de Ua Pou.

 

Nous logeons au Tahiti Airport Motel, un peu en hauteur, à 600 mètres de l'aéroport. La chambre est bien l'accueil aussi, c'est vraiment un bon point de chute pour les transits.

Samedi 20 juillet 

Petit déjeuner de bonne heure, pas de problème avec le décalage horaire on sera levé bien assez tôt. Petit déjeuner correct. De l'hôtel il y a un chemin qui descend directement à l'aéroport, top. Direction la partie domestique de l'aéroport, enregistrement et c'est parti pour les îles.

Pour UA POU il faut faire une escale à NUKU HIVA. Le premier vol sera en ATR72.

IMG_20181020_073738c1.jpg
D60_5472_DxOrw2.jpg

 A NUKU HIVA changement d'avion.

UA POU a un aéroport très "spécial", la piste se situe au fond d'une profonde vallée. La courte piste est en pente et on fini face à la montagne. Seuls les Twin Otter peuvent y atterrir. Pour ces raisons l'avion, normalement prévu pour 20 places n'embarque que 11 passagers et il y a une restriction sur le poids des bagages.

Bref tout ce qu'il faut pour rassurer Valérie. 

D60_5508c1.jpg

Survoler nos premiers atolls ... c'est fou de s'imaginer de si petites bandes de terre, si plates, déposées comme un collier au milieu du Pacifique.

Notre vol fera une escale à FAKARAVA puis NUKU HIVA, trop mignons ces petits aéroports.

D60_5507c1.jpg

Cela limite aussi grandement l'accès à l'île, d'autant plus que, dès que la météo n'est pas optimale, point d'avion. Etonnamment il n'y a plus de navette maritime entre NUKU HIVA et UA POU pourtant distantes que de 43 km.

D60_5523c1.jpg
D60_5694c1.jpg

​Ouf arrivé ! L'aérogare est au bout de la piste, pas possible d'aller plus loin.

carte_ua-pou.1171263923.jpg

Village principal et pension PUKUE

Aéroport

L'île de Ua Pou est la sixième plus grande île de Polynésie Française. Située à 1 347 kilomètres au Nord-Est de Tahiti, elle fait partie des îles du groupe Nord de l'archipel. Sa population est de 2.200 habitants pour une superficie est de 10 510 hectares ... autant dire qu'on y est pas serré.

 

La particularité flagrante de l'île de Ua Pou réside en ses pics vertigineux lui vaut son surnom d'île cathédrale. Le point culminant est le Mont Oave haut de 1 252 mètres. Représentant les deux piliers de la "Grande maison", premiers éléments plantés par les dieux lors de la création de la Terre des Hommes, voir la légende de la création.

 

Cinq plages de sable, dont la couleur diffère selon la situation géographique, sont accessibles par voie terrestre depuis le village de Hakahau, celle qui borde la baie même de Hakahau, la plage de Anahoa est située à 1 km, la plage de Hakamoui à 7 km, la plage de Anéou à 10 Km et la plage de Hanapaeki (baie des requins) à 13 km. Les autres plages sont accessibles par voie maritime (en haute mer) et difficilement abordables étant constituées de galets.

 

Les points culminants sont les monts Oave 1 252 m qui est aussi le point culminant des Marquises, Matahenua 1 203 m, Pouakei 1 035 m, Poumaka 979 m et le passage du col du Pouhekaei 623 m.

D60_5716c1.jpg

A l'arrivée nous attend Jérôme, patron de la pension PUKUE'E où nous logerons pour les 3 prochaines nuits. Jérôme est aussi guide assermenté, le seul de l'île je crois. Il y a donc nous et un autre couple qui est arrivé par le même vol.

Jérôme nous annonce qu'aujourd'hui c'est plage et repas Marquisien, puisque lui-même, son épouse et leur fils participent à une sortie de l'association des professeurs de l'île. 

Ok, chouette, plage + bon repas on ne peut qu'adhérer et ce sera l'occasion de faire connaissance.

D60_5546c1.jpg
D60_5690c1.jpg

Agréable après-midi entre plage, discussion et nourriture excellente ... effectivement les Marquises vont nous plaire ...

Fin de journée direction la pension. La pension est au complet ...il faut dire qu'il n'y a que 2 chambres, autant dire que nous y serons comme des coqs en pâte. 

Notre chambre, l'espace commun, la vue depuis notre terrasse et ... et ... Valérie qui fait un plouf dans la piscine !

Repas du soir concocté par Elisa, nous dînons tous les quatre avec la famille. On se régalera, d'autant plus qu'en repas de bienvenue on aura une langouste !. Autant le dire tout de suite, Elisa est fin cordon bleu, on se régalera tous les jours. Son poisson en chaud/froid est absolument divin !

On ne peut que recommander, un gros coup de coeur pour la pension d'Elisa et Jérôme

D60_5860c1.jpg

Dimanche 21 octobre

Après un bon petit déjeuner matinal la randonnée du "Pic de Poumaka".

 

C'est une boucle dans la vallée d'Hakahetau qui permet d'arriver au pied d'un des gros pitons de l'île : 9 km, dénivelé de +/- 600m, durée de marche de 4 à 5h.

En chemin on longe la côte puis on rejoint le restaurant de Ti Pierrot, qui nous amènera au départ de la rando.

D60_5527c1.jpg

D'abord dans la forêt, nous grimperons sur une petite crête avant d'atteindre le pic en lui-même (Les pics de Ua Pou sont en phonolite).

Le sentier n'est pas très marqué, il y a des passages raides et beaucoup de végétation à déconseiller par temps pluvieux et sans guide.

Pano 8c1.jpg

Toucher la base du Pic de Poumaka donne de la "force" 

De magnifiques vues, avant de redescendre à travers la forêt. Il y a quelques passages délicats où des cordes ont été posées pour vous aider.

Au retour un stop chez Manfred aussi surnommé "Chocolat Man", qui nous fera goûter de sa production, très bon.

Suivra un second stop dans une peite cascade qui sera l'occasion d'un plouf rafraîchissant.

D60_5686c1.jpg

Au retour déjeuner chez Pierrot, restaurant très réputé, qui après quelques décennies en tant que cuisinier dans la marine et venu s'installer ici avec son épouse, Marquisienne. On se régale, c'est effectivement excellent.

Retour milieu d'après-midi. Nous finirons la journée à flâner en finissant de "digérer" le décalage horaire.

Lors de notre petit tour dans le village, en longeant la jetée on voit passer 3 requins marteaux ... trop génial !!!

IMG_20181021_174039c1.jpg

Lundi 22 octobre

Ce matin petite rando tranquille en partant de la pension vers la croix blanche, puis on longe la crête et retour à travers le village. Cette balade offre de belles vues.

 

On marche au milieu des acacias, cette partie de l'île en est couverte, le contraste est étonnant avec les vallées qui sont très luxuriantes.

D60_5748c1.jpg
Pano 16c1.jpg
D60_5726c1.jpg
Pano 12c1.jpg

Traversée du village, j'adore ces chemins et routes où on se déplace au milieu d'une végétation luxuriante, on a l'impression de  marcher au milieu d'un jardin et pourtant on est dans le village.

Suivra la visite de la très belle église. Les côtés sont ouverts en partie haute ce qui permet de contempler les pitons en priant. Aux Marquises le travail du bois est très développé, pour mon plus grand plaisir ... il faut se rappeler que je suis menuisier. Leurs essences de bois sont très belles et ressemblent un peu à notre noyer.

Nous déjeunons au snack du marché artisanal, c'est simple mais tout de même très bon. Un des meilleurs sashimi de thon que nous mangerons (la sauce est excellente).

L'après-midi nous faisons une excursion avec Jérôme qui nous fera découvrir la partie sud de l'île.

En chemin de beau point de vue, des vallées luxuriante encaissées et de la forêt.

Petit tour sur une plage pour chercher des pierres fleuries

D60_5786c1.jpg
Pano 15c1.jpg

Visite du site archéologique de Mauia, restauré pour le festival des Marquises de 2007, avec toutes les explications de Jérôme.

Ces explications nous permettront de bien appréhender les autres sites que nous verrons en individuel sur les autres îles. 

D60_5843c1.jpg
Pano 13c1_DxO.jpg
D60_5823c1.jpg

Un dernier stop chez un sculpteurs de pierre fleurie, "spécialité" de Hohoi

Belle journée qui se finit...

Mardi 23 octobre

Il faut déjà repartir, sniff ...

On serait bien resté plus longtemps.

Retour à l'aéroport, vol à 9h05.

 

Même voir arriver l'avion est impressionnant !.

 

D60_5877c1.jpg
D60_5734c1.jpg

Au revoir Ua Pou ... on reviendra pour voir les pitons découverts ...

Il parait que mai est un bon mois pour les voir sous un ciel bleu

bottom of page