44269840022_a2972f3452_o.jpg

Bunyoni Lake

Lundi 13 août

 

 

Normalement aujourd'hui nous devrions aller vers Ishasha.

Mais nous avons changé d'avis pour deux raisons:

Si le reste du parc de QENP est de la même veine il n'y a pas grand chose à en attendre, surtout que les lions sont devenus très difficiles à voir.

Notre 4x4 est tout de même bien malade et on ne voudrait pas prendre le risque de rater les gorilles à cause d'une panne.

Du coup nous avons décidé de changer la fin du circuit: nous irons d'abord à Bunyoni par la route avant d'aller à Bwindi.

Nous sortons du parc et passons la ligne de l'Equateur. Photo oblige...

 

On achète en chemin de quoi se ravitailler pendant la journée et surtout pour nos pique-niques du midi.

 

Les ananas sont succulents et par rapport à nos prix en Europe, on ne peut résister.

Sur la route, les champs de thé se perdent à l'infini. Le vert intense de ces plantations nous émerveille. Vert des cultures contrastant avec le bleu du ciel est un ravissement pour les yeux. Nous avons été très content de notre choix, c'est différent de safari, les paysages sont très vallonnés et ressemblent à l'image qu'on a du Rwanda.

Encore une fois l'Ouganda nous a surpris, on ne s'attendait pas une une telle route, nous ne l'avons lu nulle part et pourtant on ne peut que recommander.

On est dans la partie riche de l'Ouganda, ou du moins c'est l'impression qu'on a en sillonnant entre les plantations de thé tirés au cordeau.

La route est bonne jusqu'à Kabale ensuite ... ben ensuite c'est à nouveau une piste défoncée pour gravir la colline et redescendre au lac de Bunyonyi.

42731476670_192553012c_o.jpg
43631121625_dd82b8739e_o.jpg

 

Nous allons vers le lac Bunyoni pour y passer la nuit. La piste monte et descend et nous traversons des carrières de pierres où travaillent des hommes, des femmes et des enfants dans une poussière infernale. On n'ose pas imaginer l'état des poumons des enfants..

L'accueil au village dans lequel est installé le Crater Bay Cottage est mitigé, ils ont l'habitude des touristes et nous sollicite beaucoup plus qu'ailleurs, pour nous guider, nous renseigner, nous vendre l'une ou l'autre chose.

Le lodge en lui-même est très beau, au bord du lac. Nous y finirons tranquillement l'après-midi avant de fêter l'anniversaire de Marie-Gabrielle au restaurant du Lodge.

 

Cette nuit nous logerons en dur dans des petits chalets confortables.

 

Nous recommandons ce lodge

 

P1130556c1.jpg
P1130559c1.jpg

Mardi 14 8 août

Le matin de bonne heure, nous sommes réveillés par des cris épouvantables, ceux d'un cochon qu'on égorge pour servir de repas au restaurant.

 

Une bonne entrée en matière pour cette petite journée de route et de piste qui va nous faire à nouveau grimper en altitude vers la forêt impénétrable de Bwindi.

Notre base sera Ruhija, qui est le village le plus haut qui sert de base pour aller voir les gorilles.

Il y a 4 bases en tout:

- Buhoma qui est la principale base, établit depuis le plus longtemps, mais aussi le plus fréquenté.

- Ruhija, où nous allons, qui est à la fois proche, haute en altitude avec de belles vues et pas trp fréquentée.

- Rushaga qui commence à se développer, intéressante mais plus loin

- Nkuringo qui est la plus éloignée, loin de tout, avec une seule famille et réputée pour la difficulté de la marche d'approche.

D60_4826c1.jpg
P1130599c1.jpg

​​​La route est vraiment très belle, tout est cultivé et travaillé.

C'est jour de marché dans le village le plus proche.

Nous gravissons une piste à travers la forêt qui devient progressivement plus dense. Entre les arbres, nous vous les champs cultivés.

Des villages, des écoles sur notre chemin; les gamins nous accueillent avec des cris de joie.

44490711152_cb5c2b537f_o.jpg
D60_4854c1.jpg
P1130602c1.jpg
Pano Bwindi 1c1.jpg

Et voici la forêt "impénétrable", effectivement elle est très belle. Comme dans les Rwenzori la ligne entre culture et forêt est très net, que des champs, puis d'un coup plus que de la forêt, les cultures vont jusqu'à la ligne de démarcation des parcs nationaux et ne demande qu'à y pénétrer.

 

44540126001_1947e84ec0_o.jpg

 

Nous commençons par aller à l'office pour vérifier que tout est bon pour notre Gorilla Track le lendemain matin. Nous avons réservé ce trek 10 mois en avance pour être sûrs de pouvoir le faire. En effet, il n'y a que 8 personnes/jour pendant une durée maximum d'1 heure qui peuvent aller voire une famille de gorilles qui leur a été allouée le matin du trek. Mais n'anticipons pas. On verra tout cela demain... Le ranger qui nous reçoit parle se fait un plaisir de parler en Français, il est Congolais d'origine. Il nous demande si on veut une famille éloignée ou proche, tant qu'à choisir on lui répond "proche".

 

 

D60_4858c1.jpg
bwindi map.jpg

Crater Bay Cottage

Broadbill Forest Camp

 

Ensuite direction le Broadbill, la piste qui y mène est raide et défoncé, ça tombe bien, on a de 4x4.

 

On arrive au lodge, la première réaction et plutôt la surprise, on n'est pas au milieu de la forêt mais à sa lisière, les chalets regardent vers la forêt mais les champs sont tout proche.

On nous accueil dans une petite cabane, un peur déroutant tout ça. En revanche l'accueil est très bien, puis on nous accompagne jusqu'aux tentes safaris qui sont entourés de végétation luxuriante. Nous sommes à 2500m d'altitude et certains bambous rares ne poussent qu'à cette altitude.

Dans les arbres autour, des singes des colobus noires à têtes blanches, assez timides. Des vervets toujours coquins avec leur queue en point d'interrogation. Bref l'endroit est beau, l'ambiance chaleureuse.

Ils nous laisseront prendre notre repas, tiré du sac, sur la terrasse commune.

L'après-midi on nous propose une balade, à la recherche des caméléons tricornes, apparemment très courant ici, mais ne verrons que des caméléons "normaux".

La balade continuera à travers champs agréablement guidé par un membre de la communauté.

​A la fin de notre tour il nous amène à leur "écomusée", deux cases aménagées où il nous explique leur façon de vivre, leurs outils, etc,...

 

 

A la fin arrivent un groupe d'enfants qui viennent danser pour nous accueillir. C'est vraiment sympathique et fait de bon coeur. Les musiciens jouent avec les moyens du bord. Valérie fera quelques pas avec eux.

D60_4904c1 3.jpg

C'est un gros coup de coeur, donc n'hésitez pas

29503648607_775eed2738_o.jpg
D60_4901c1.jpg

Retour au lodge après cet agréable moment. Nous dinerons au lodge où les enfants reviendront faire leur spectacle le soir. Le repas est très bon et le feu de cheminée bien à propos.

 

Malgré la forêt vierge qui nous entoure, il ne fait pas si chaud à 2500m. Nous rencontrons 2 femmes scandinaves septuagénaires qui viennent de passer 5 jours de trek et camping dans des conditions plus que rustiques dans les Rwenzori. Elles sont montées au sommet, à 5109m d'altitude!

D60_5227c1.jpg
D60_5222c1.jpg

 

Demain, c'est le grand jour : nous allons voir les gorilles!

Mercredi 15 août

C'est le grand jour pour découvrir les gorilles de montagne.

Lever matinal et petit déjeuner au Lodge. Il fait assez froid à 2500m. Nous partons équipés de guêtres, de vestes foncés, un petit sac à dos avec répulsif anti - moustiques, à boire et bien sûr tout notre équipement photo.us.

P1130632c1.jpg
IMG_20180814_120845c1.jpg

 

Nous partons en talonnant de près notre guide. Devant nous les 2 rangers coupent les branches pour que l'on puisse marcher. Mais malgré cela, nous piétinons une épaisse coupe végétale sans vraiment savoir où on met les pieds.

30669928958_570bb3144d_o.jpg

 

Arrivés à l'office et point de départ du Gorilla trek, nous avons droit à un léger briefing et les groupes sont constitués. A notre groupe de 6 se joignent 2 jeunes femmes, dont une légèrement handicapée qui sera aidée par un porteur. Nous avons un guide, 2 rangers avec leur fusil et plusieurs pisteurs qui sont partis une heure avant nous.

P1130633c1.jpg

On nous attribue notre famille. Nous sommes heureux, c'est celle qui a le plus de jeunes et petits gorilles. A l'origine je faisais une fixation sur les dos argentés, mais en fait c'est les jeunes qui font le "spectacle".

​Nous irons voir la famille Mukiza du nom du dos argenté, mâle dominant et leader du groupe. Chaque gorille a un prénom.

IMG_20180815_085444c1.jpg

 

Quelques minutes plus tard, c'est la surprise: une tâche noire dans la végétation et un regard profond qui vous transperce l'âme.

 

Nous sommes très émus.

Aucun signe d’agressivité, bien au contraire, une grande sérénité se dégage d'eux.

Nous avons une heure et pas plus en leur compagnie mais nous ne voyons pas le temps passer. Chaque seconde est dense.

Les gorilles de montagne habitent à une altitude entre 2200 et 4300m dans des forêts épaisses. On comprend pourquoi cette forêt ci s'appelle la forêt impénétrable de Bwindi, c'est la jungle.

Ces gorilles sont principalement herbivores et ils ont continué à mâchouiller leurs feuilles en notre présence comme si de rien n'était.

Ils vivent en famille et le dos argenté défend plutôt sa famille qu'un territoire. Dans la plupart des familles il y a un mâle adulte, le dos argenté, le leader incontesté, et quelques femelles et les enfants.

 

Notre Mukiza, le dos argenté de ce groupe familial, pèse 300kg. C'est lui qui détermine les mouvements de la famille et les conduit vers les sites d'alimentation les plus appropriés.

​Nous adorons observer les jeux des enfants, ils sont terriblement humains et je n'ose pas avouer qu'il y en a un qui fait exactement les mêmes bêtises que notre petit fils qui a le même âge : 15 mois.

Il y en a même un qui a juste 4 mois.

Ils sont en danger critique d'extinction et c'est pourquoi nous sommes escortés par des Rangers armés. Nous avons dû laisser nos passeports et nous avons été rigoureusement contrôles avant de commencer notre marche d'approche.

 

En effet, ces gorilles de montagne ont été braconnés surtout pour leurs mains pour en faire des trophées ou des dessous de plat!

 

Dans la forêt de Bwindi il y a environ 340 gorilles. Certaines familles de gorilles ont été habitués au contact avec les humains mais leur comportement reste parfaitement le même en notre présence. Par contre d'autres groupes de gorilles n'ont jamais été accoutumés aux hommes.

L'heure est très vite passée. Le guide nous donne le top de départ. Nous le suivons à travers la végétation dense par un autre chemin qui monte très raide jusqu'à notre point de départ.

P1140022c1.jpg
D60_5208c1.jpg

Un comité d'accueil nous attend pour nous remettre à chacun un diplôme.

Nous mangeons notre 'packed lunch' que le Lodge nous a préparés, des beignets de légumes au curry délicieux.

Et puis nous avons l'après-midi pour nous reposer au Broadbill Forest Camp. C'est là que nous avons vu les caméléons à corne, particulièrement présents dans le secteur.

IMG_20180815_185422c1.jpg
D60_4908c1.jpg
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now