KIDEPO

Mercredi 1er août

 

 

Nous avons demandé pour qu’on nous serve le petit déjeuner (thé/café, toast, confiture, beurre, beurre de cacahuète et fruit frais) à 6h15 et non 7h comme cela est prévu. Départ à 6h45 vers Kidépo, notre 1er parc animalier.

 

Vu l’expérience de la veille, on se méfie des indications sur les cartes routières et on prévoit large pour le temps de parcours. La route est un long ruban d’asphalte en bon état.

 

Nous sommes partis depuis à peine ¼ d’heure lorsqu’une voiture nous dépasse, fait ½ tour et revient à notre rencontre. Tilt : la veille, on a de nouveau pris contact avec le loueur de voiture pour lui signaler qu’aucun des frigos ne fonctionnait, l’un est bien allumé mais ne fait pas de froid, l’autre est éteint. Il faut dire que l’alimentation électrique des frigos tient plutôt du bricolage. On nous envoie de nouveau une équipe d’électriciens cette fois-ci, la veille c’était l’équipe de mécaniciens qui étaient venues de Kampala.

On s’arrête. Trois personnes descendent de la voiture. Une seule parle anglais correctement. On sort les bagages des coffres. Le chef nous explique que l’un des frigos manque de gaz, donc même sous tension ne fonctionne pas, mais le circuit électrique est bon. Pour l’autre, « l’électricien » diagnostique un problème de branchement mais il ne sait pas où se trouve le problème. Pour ne pas trop nous retarder, on demande à ne garder qu’un seul frigo dans la voiture où le circuit électrique est correct.

D60_3384c1.jpg

Après une heure et ½ de réparation, nous voilà repartis. Le paysage change, on passe d’une zone très cultivée à la zone d’élevage des Karamenjo, on se rapproche du Soudan. La route goudronnée s’arrête pour laisser place à une piste étroite mais en bon état. On croise de moins en moins de voiture.

 

Dans le dernier village avant le parc, on s’arrêtera faire le plein et acheter notre déjeuner (tomates, aubergines, oignons, pastèque et crêpes). On mangera beaucoup de crêpes pendant notre séjour, elles sont appelés chapatis ou pancakes, mais on vraiment la tête des crêpes épaisses de chez nous.

 

On s’arrêtera en bordure de piste, près d’une pompe (à eau) pour déjeuner. On est rejoint par 2 français croisés le matin même au Lodge. Ils ont choisi le même loueur de voitures que nous mais voiture avec chauffeur.

D60_3414c1.jpg
Pano Karamonjo 1c1.jpg

Le paysage change encore, on redescend du plateau se lequel on était monté, on est dans une vaste plaine avec quelques arbres épars.

 

On arrivera vers 15h30 à la « Gate » de Kidepo où on paie l’entrée du parc.

Kidepo map.jpg
D60_3424c1.jpg

Une quinzaine de km après, nous sommes à la réception, on y paie notre campement et on réserve un garde pour un game drive du soir et du lendemain matin. Il est plus que 16h, on part pour notre game drive, le garde équipé d’une kalachnikov s’installe dans une voiture. On sillonnera une partie du parc, on verra de nombreux herbivores (buffles, bubales, cob à croissant). On passera à proximité d’une énorme construction datant de l’époque d’Amin Dada et qui est en train d’être réhabilité pour devenir un hôtel de luxe.

Vers 18h, nous voilà arrivés à notre campement où l’on restera 2 nuits. Il s'agit de Kakine Camp (l'étoile sur le plan du parc).

 

Il se situe à environ 6km de la réception, sur une colline avec vue panoramique sur la plaine et est équipé de 2 « huttes », soubassement béton et toit de chaume, un énorme tas de bois et un tank à eau avec robinet, en contrebas se trouve un bloc sanitaire avec 2 WC, 2 lave-mains et 4 douches, le tout en bon état et propre.

 

On retrouve les couples d’australien et d’étatsunien rencontrés quelques jours plus tôt à Sipi Falls. Montage des tentes, douche, bière fraiche, feu de camp pour préparer le diner. On retrouve l’ambiance qu’on apprécie.

 

Après le diner, discussion auprès du feu en observant les étoiles, comme on est sur l’Equateur on peut voir à la fois les étoiles de l’hémisphère Nord et celles du Sud.

D60_3489c1.jpg

C'est là qu'on dort

Pano Kidepo 1c1.jpg
D60_3446c1.jpg

Jeudi 2 août

 

 

Debout à 5h45, pliage de tente et petit déjeuner rapide, on veut voir des félins. Le guide a dormi à proximité du feu sous une tente.

Nous irons dans Narus Valley vers le Sud (Katurum Circuit et Kakine Circuit)

Après 3 heures de recherche, on revient au campement. On a seulement vu des herbivores. Le parc est magnifique, tel qu'on imaginait, enfant, la savane Africaine.

Mais, en cette saison il est recouvert en grande partie de très hautes herbes (> 1m), avec de temps en temps des prairies avec de l’herbe verte où paissent des troupeaux.

IMG_20180802_084956c1.jpg
D60_3453c1.jpg
30671258988_be86a4dac9_o.jpg
43600251394_88da220b89_o.jpg

 

On a pu aussi se servir de la sangle de remorquage : une des voiture s’est enlisée dans une grosse flaque de boue.

 

De retour au camp, on s’installe à l’ombre, petit café de milieu de matinée, lessive, discussion, lecture, visionnage des photos, préparation du repas, sieste: bref, on attend, en se relaxant, 15h30 pour repartir à la chasse aux animaux. Pendant ce temps, un groupe d’hommes équipés de « machettes », coupera l’herbe sur toute la colline et nettoiera le bloc sanitaire. On sent que les ougandais ont envie de bien faire pour que les touristes affluent.

 

Nous voilà repartis, on tourne autour du rocher au Lion Rock, un peu au Sud de notre camp, rien, puis autour des arbres à léopards, toujours rien, mais les paysages sont splendides et les troupeaux d’antilopes permettent de très jolies photos. te nous irons plus au nord vers Narus Circuit où on se rapproche de la rivière offrant ainsi des paysages différents.

De retour vers 18h30, on s’arrête au restaurant attenant au Lodge. Après une bonne bière, on dégustera un poulet crispy avec des légumes et du riz. Retour de nuit au campement. Sur la route, un léopard traversera devant la 1ère voiture, les occupants de la 2ème voiture n’auront pas la chance de la voir, par contre, un porc-épic se laissera admirer avant de disparaître dans le bush. Petit tour d’horizon avec les lampes en arrivant au camp, on vérifie toujours s’il y a des animaux, montage des tentes et dodo.

1542106666-uTzFDVOrWasF5K8.jpg

Vendredi 3 août

 

 

Ce matin, on repart à la chasse aux fauves. On trouve des traces fraiches sur la piste, on va jusqu’au rocher aux lions, mais rien de nouveau. Ensuite direction le nord vers l'autre camp, Nagusokopire.

 

On apercevra de loin une lionne qui s’apprête à chasser mais qui sera déranger par un game drive tout proche. La lionne est de l’autre côté de la rivière. On décide d’aller sur place, mais le détour est conséquent.

Quand on arrive, plus de trace du félin. Il est déjà 11h, on dépose le guide à la réception du camp, on se prend une petite pose au bar (Krest : soda citron) puis on retourne au campement pour le déjeuner.

D60_3567c1.jpg

Vous voyez le lion ?

44374461372_c011c63e21_o.jpg

Nous avons vraiment aimé le Kidepo, c'est un parc magique ... faudrait juste qu'il y ait plus d'animaux visibles

42509366560_a2421d1098_o.jpg

Après la pause, on part pour le lodge suivant. On retraverse le parc et on sort par la même porte.

On retraverse le parc et on sort par la même porte. On arrive dans un village où les enfants sont relativement agressifs, ils nous demandent de l’argent, l’un d’entre eux essaie même d’ouvrir les portes de la voiture, un autre nous lance une bouteille plastique vide. Bizarre, nous ne sommes pas habituer à cela. Puis c’est la petite averse de 15h.

 

On arrive au Lodge qui d’après les commentaires sur les guides est fantastique. On se réjouit. 5 bungalows rectangulaires à toit de chaumes sont alignés en contrebas d’une pelouse. Sur les 3 que nous occuperons, un seul est carrelé, les autres sont en béton brut. Certes, ils sont spacieux, mais sans réel charme. On nous explique de faire attention la nuit aux animaux, mais on pense que cela fait un moment qu’aucun animal sauvage n’a traversé la pelouse.

On fait la connaissance du propriétaire, blanc, Sud Africain, qui nous invite chez lui et nous propose à boire. Puis nous expliquant que nous n’avons pas réservé pour le diner, il n’a pas grand-chose à nous proposer. « Une assiette de spaghetti bolognaise avec une soupe, ça vous ira » susurre-t-il, comme gêné, nous acquiesçons, il ajoute : « ça fera 20$ par personne », on manque de s’étrangler. Le dernier plat de pâtes que nous avons mangé nous a couté 3$ par personne. Ils ont intérêt à être bons ses spaghettis !!!

Pano Nga'Moru Wilderness campc1.jpg

Après une bonne douche, on est opérationnel pour le diner. On se retrouve tout d’abord autour d’un feu, certains commandent à boire. Le diner est  tout de même correct : soupe à la tomate et spaghetti bolognaise. Puis dodo dans un vrai lit après avoir passé 2 jours sous la tente.

43640721165_40772043f1_o.jpg
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now