Genèse et informations générales

Cela faisait un moment qu’une envie de découvrir le Sahara nous trottait dans la tête, mais plus le côté dunes avec rochers que désert de cailloux. Malheureusement les conditions sécuritaires n’étaient pas réunies et nous ne voulions pas y aller seuls. A l’origine je « surveillais » plus particulièrement l’Ennedi au Nord du Tchad.

C’est en Ouganda, lors d’une discussion avec Marie-Gabrielle que le projet a commencé à émerger. Elle aussi voulait retourner dans le Sahara (qu’ils connaissent puisqu’ils ont habité en Algérie). Elle avait même commencé à constituer un petit groupe (avec 2/3 amis à eux) et elle avait jeté son dévolu sur la région de Djanet où se trouve une zone magnifique qu’on nomme la Tadrart Rouge où les dunes rouges partent à l’assaut des rochers noirs. C’est aussi un secteur avec de nombreuses peintures rupestres attestant de la présence d’animaux (éléphant, girafes, lions, etc,..) il y a fort fort longtemps.

Va pour le Sud Algérie, nous nous joindrons à eux, d’autant plus que le gouvernement Algérien venait de rouvrir la zone aux touristes.

Au final nous serons 6 : Marie-Gabrielle, Yves, Brigitte, Michelle et nous deux. Une très bonne équipe.

Après recherches nous avons sélectionné une agence avec laquelle nous avons élaboré notre itinéraire de 9 jours. Nous souhaitions une version avec déplacements en 4x4 et petites balades.

Pour le choix de l’agence, ce qui nous avait paru déterminant, c’est que ce soit des Touaregs qui gèrent le voyage sur place. Ils sont chez eux et tant qu’on est avec eux on ne risque rien, c’est ce que j’avais conclu de mes recherches.

Au niveau démarches ce n’est pas tout simple :

Au maximum 3 mois avant le départ, l’agence sur place doit déposer l’itinéraire au ministère (je ne sais pas lequel) avec tous nos papiers. Une fois que notre circuit est accepté, nous recevons une première autorisation (durée de réponse variable, pour nous quasiment un mois). Ensuite il faut aller au consulat pour faire une demande de visa en joignant à la demande cette autorisation (là une semaine a suffi).

 

La période : février est  un bon mois pour découvrir cette région, il ne fait pas encore trop chaud et le ciel est bleu. D’après le guide sur place, la meilleure période va de décembre (après les pluies) à fin février, ensuite le ciel se voile légèrement à cause des vents de sable.

 

Au niveau vol : Djanet est bien desservie par Air Algérie, ce sera donc Frankfurt – Alger – Djanet (et pour nos amis Nice – Paris – Alger – Djanet).

 

Au niveau organisation :

  • Nous serons accompagnés de 2 chauffeurs (2 véhicules 4x4) et d’un cuisinier.

  • Normalement, on dort à la belle étoile mais comme il faisait assez froid (surtout au début) et il y avait pas mal de vent, nous avons préféré dormir en tente légère (et légèrement cassée également).

Itinéraire

Algérie.JPG

J1 : Première nuit à Djanet

 

J2 : Départ vers Tikoubaouine. - bivouac.

 

J3 : Tikoubaouine – Tin Taghirt – Ihrir - nuit dans un « camping »  à Ihrir

 

J4 : Ihrir – Essendilène – Dunes - bivouac.

 

J5 : Dunes – secteur de Tikoubaouine – Djanet – nuit en dur.

 

Algérie_première_partie.JPG
Algérie_Tadrart.JPG

J6 : Départ pour la Tadrart rouge plus précisément vers Injaren - bivouac.

 

J7 : Tadrart Tin Merzouga – bivouac

 

J8 : Tadrart Moul N’aga - bivouac.

 

J9 : retour – bivouac à 60 kms de Djanet

 

J10 : Vache qui pleure puis retour à Djanet

 

J11 : Transfert aéroport à 00h00. Vol sur Alger prévu à 2h15 arrivée sur Alger à 6h35.

J1 Départ de Frankfurt, comme d'habitude, arrivée à Alger à 17h20 où nous retrouvons nos amis.

Ensuite petit trajet (300 mètres) entre l'aéroport international et l'aéroport domestique. Ca se fait facilement. On nous propose de changer de l'argent, un taxi, etc, ... pas pesant, mais présent dirions-nous.

Confiscation de jumelles pour Brigitte !. Il faut savoir que les jumelles et les GPS sont interdits en Algérie, elle avait lu un peu trop en diagonale les recommandations de l'Agence. Mais pas d'inquiétude, elle les récupérera à son retour avant de retourner en France.

Vol pour Djanet à 23h00

 

D60_7178c1.jpg

 

Arrivée à DJANET à 01h15

Nous avons été reçus par Houceni, notre interlocuteur à Djanet. Après avoir passé les contrôles il nous a amené à In Barbar (dans la « banlieue » de Djanet) où nous serons hébergés pour la nuit.

Nous sommes sur un toit terrasse … génial !

Il y a 2 chambres avec des matelas en mousse et une salle d’eau avec WC et douche.

C’est rudimentaire, mais il y a tout ce qu’il faut et c’est propre.

Le temps de déballer les duvets et tous aux plumes !

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now